International

Trot

Anders Malmrot : “J’aimerais voir Davidson du Pont à Solvalla”

Par

Lara BOUVE


07/02/2022 - 17:51

La Suède organisera le temps fort de sa saison dans moins de quatre mois. Quelques jours après le Prix d'Amérique et en pensant, déjà, à l'Elitlopp, Anders Malmrot, le patron du “Vincennes suédois”, se confie.

C'est un personnage bien connu des courses européennes. Directeur sportif de l'hippodrome de Solvalla depuis 2018, Anders Malmrot délivre petit à petit, chaque année, les cartons d'invitation roses, destinés à identifier les seize participants à l'Elitlopp. Au quotidien, celui qui a toujours côtoyé les trotteurs supervise toute l'organisation sportive de l’hippodrome de la banlieue de Stockholm. Quelques jours après le Prix d'Amérique, Anders Malmrot fait le point sur les potentielles forces en présence au grand rendez-vous du dernier dimanche de mai.

 

Paris Turf : Quel regard portez-vous sur le Prix d’Amérique 2022 ?

Habituellement, je me déplace à Vincennes pour ce grand rendez-vous. En raison des restrictions sanitaires, j'ai dû le regarder chez moi et j'espère être de retour l’année prochaine. Avant tout, j’ai été triste d'apprendre le forfait et la fin de carrière de Face Time Bourbon. C'est dommage qu'il n'ait pas pu tenter de remporter pour la troisième fois le Prix d'Amérique. Nous aurions aimé le voir à Solvalla cette année. C'était un champion. La santé du cheval reste le plus important. 

 

On imagine que vous avez pris quelques notes pour l'Elitlopp ?

Nous n'avons pas encore eu d'échanges avec l'entourage du lauréat, Davidson du Pont, mais j'aimerais le voir à Solvalla. Il a prouvé que c'est un cheval fantastique. Il a remporté son Prix d’Amérique après avoir été classé, les deux années précédentes, deuxième de Face Time Bourbon. Je n'en sais pas plus pour le moment concernant les concurrents français. Je vais me rendre à Vincennes pour le Prix de France (dimanche 13 février) ainsi qu'à Cagnes-sur-Mer pour le Critérium de Vitesse (dimanche 13 mars). Ces courses sont similaires à l'Elitlopp et permettront de voir quels chevaux seront encore en bonne forme après le meeting d'hiver. Les premières invitations pourraient être données fin février.

 

Que pensez-vous du suédois Önas Prince pour l'Elitlopp (12 victoires en 14 courses en 2021) ?
Il a pris cinq ans cette année. Il serait, selon moi, un bon cheval d'Elitlopp. Le sprint sera parfait pour lui. Il sera quoi qu'il arrive un cheval intéressant à suivre cette année.

 

L'allocation de l’Elitlopp sera revalorisée cette année, délivrant cinq millions de couronnes suédoises (environ 477.246 euros) - contre trois millions auparavant - au lauréat de la Finale (sans compter les gains de la batterie qualificative). On imagine que c'est une grande satisfaction pour vous…

L'Elitlopp, le Prix d'Amérique et l'Hambletonian sont les trois courses les plus importantes et nous avons souhaité nous positionner au même niveau. Cette revalorisation nous permet de devenir la course au trot la plus richement dotée au monde. Si nous souhaitons accueillir les meilleurs chevaux du monde, c'était la chose à faire. L'Elitlopp est tellement important pour le trot suédois. 

 

L'accueil du public sur les hippodromes a été bousculé en raison du contexte sanitaire.

Qu'en est-il en Suède ? Pensez-vous vous diriger vers un Elitlopp avec public ? 

Actuellement, en Suède, nous sommes limités à 500 personnes dans les espaces clos. Mais le gouvernement a annoncé que dans moins de deux semaines, il devrait y avoir un assouplissement. Nous espérons donc proposer un Elitlopp avec une audience totale cette année. 

À lire aussi

Le live

Prochain quinté

subscription-banner
newspaper - offers

Découvrez les
offres d'abonnement